Soana Lucet, du rêve américain au rêve olympique

10/03/21
A
 

Soana Lucet, du rêve américain au rêve olympique

À 33 ans, la basketteuse calédonienne vient subitement d'être propulsée candidate aux JO de Tokyo en 3x3. Une porte qui s'ouvre après des années de travail qui l'ont amenée de l'AS 6e Km jusqu'à l'élite française en passant par le championnat universitaire américain.

 soana-lucet-3

Il y a des moments dans la carrière d'un sportif où les planètes s'alignent, où tous les sacrifices concédés saison après saison payent enfin. C'est un de ces moments que semble vivre Soana Lucet. Alors qu'elle évolue au plus haut-niveau français et européen en club depuis plus de 10 ans, elle a tapé dans l'œil du cadre technique de l'équipe de France. Non pas en basket-ball classique, mais en 3x3, une discipline qui doit faire son apparition aux Jeux olympiques à Tokyo.

C'est en août 2020 que la Calédonienne fait une entrée fracassante dans la discipline en remportant l'Open de France, avec ses coéquipières de La Roche-Vendée. De quoi être repérée pour intégrer le groupe France, en vue du tournoi de qualification olympique qui se déroulera en Autriche en mai prochain. « J'ai toujours rêvé d'avoir une chance en équipe de France, raconte l'ailière de La Roche-Vendée. Là, je fais partie de la short-list (quatre joueuses seront sélectionnées pour le TQO dans le groupe de huit, NDLR). Ça fait des années que je travaille donc, même si les choses se sont précipitées ces derniers mois, je sais que je n'ai pas volé ma place. »

Arizona, France, Allemagne

Un nouveau chapitre qui s'ouvre pour une joueuse qui a déjà connu mille carrières. Et pourtant, rien ne la prédestinait à devenir une championne dans sa discipline. Car c'est finalement très tard, à l'âge de 15 ans qu'elle découvre le basket.
"J'avais suivi une amie à l'AS 6e Km, se souvient Soana. J'avais fait un peu de basket au lycée, mais rien de bien sérieux. Je ne sais pas exactement ce qui m'a plu dans ce sport, peut-être la compétition ou le fait d'être en équipe. »
Une passion qui s'éveille tant et si bien qu'elle réussit même à attirer l'attention d'universités américaines lors des Oceania de 2006. La suite, c'est un départ du Caillou et l'intégration de l'équipe universitaire des Wildcats de l'Arizona.
« Mon objectif, c'était de devenir professionnelle. » Mais face au contexte ultra-concurrentiel de la WNBA, c'est finalement en Europe que s'ouvrent les portes du professionnalisme. D'abord à Arras, puis à Braine en Belgique et à Angers avant de filer en Allemagne où elle remporte deux fois le championnat national et autant la coupe dans les rangs de l'équipe de Wassenburg.
À 33 ans aujourd'hui, Soana Lucet est désormais retournée en Métropole pour signer au sein du club de La Roche-Vendée, retrouvant ainsi, et de manière pérenne la LFB, élite du basket tricolore.

Désormais, la prochaine étape ne sera plus en basket classique, mais en 3x3 avec un rêve olympique. Soana Lucet est redevenue cette jeune joueuse qui rêvait d'Amérique.

soana-lucet-2