Financement du sport : les clubs encore trop timides

20/07/20
A
 

Depuis cette année, le principe des demandes de financement par l'Agence nationale du sport a changé. Et si les ligues ont pris le pli, ce n'est pas encore le cas de tous les clubs calédoniens.

CTOS ANS

Le passage par la plateforme le Compte Asso est désormais obligatoire pour les demandes de subventions.

C'est une interface nationale gigantesque pour mettre en relation les associations et les services gouvernementaux, sur tout le territoire français : le Compte Asso. Il concerne donc directement les acteurs du sport calédonien et, désormais, toutes les demandes de subventions se font via ce portail.
Et la première prise en main a effectivement de quoi impressionner. Entre les champs à remplir et les documents justificatifs à télécharger, la manœuvre nécessite un peu de temps, mais seulement une fois.
« C'est un exercice qui a été réalisé par toutes les ligues en Nouvelle-Calédonie, pose Michel Quintin, directeur du CTOS. Mais on s'est rendu compte que beaucoup de clubs et comités n'avaient pas franchi le pas. »

Près de 165 millions de financements en 2020
Dans le détail, si 131 clubs ont fait des demandes via le Compte Asso en province Sud, leur nombre dans le Nord et les Îles reste faible avec respectivement 21 et 12 dossiers enregistrés.
En 2020, la part de la Nouvelle-Calédonie dans les dotations de l'Agence nationale du sport s'élève à près de 165 millions de francs.
Dans cette enveloppe, près de 50 millions sont dédiés au financement d'emplois et 3,3 millions à l'opération « J'apprends à nager ».
Le reste sert aux financements d’événements, de formations et autres projets portés par tous les acteurs associatifs du sport, du CTOS aux clubs, en passant pas les ligues et comités.