En lice pour les JO 2024 !

8/12/20
A
 

Quatre structures sportives, l’une au Mont-Dore et trois à Dumbéa, ont obtenu le label de centres de préparation des Jeux Olympiques 2024, sésame qui leur permet d’accueillir des athlètes de la région.

Terre de Jeux 2024 a

Paris 2024 affiche son ambition : organiser les Jeux de toute la France ! La Nouvelle-Calédonie ne dérogera pas à la règle et les membres du CTOS s’en félicitent. Quatre équipements sportifs ont été habilités à recevoir des athlètes et/ou des équipes qui pourront s’entraîner dans les meilleures conditions : le complexe d’haltérophilie de Boulari, au Mont-Dore, ainsi que la salle des arts martiaux Robert Monnier, le centre aquatique Guy Verlaguet et le terrain Rocky Vaitanaki, les trois situés à Dumbéa, ont, en effet, été labellisées pour le judo et le taekwondo (olympique et paralympique), la natation (course et waterpolo) ainsi que le rugby à 7.

Vivre le rêve olympique et paralympique

Pour l’heure, seules les villes du Mont-Dore et de Dumbéa, ainsi que le CTOS, via le CISE qui a été proposé comme site d’hébergement, ont été labellisés « Terre des Jeux ».

Mais, Paris 2024 envisage d’ouvrir de nouvelles candidatures. « Nous espérons que d’autres collectivités feront l’effort de candidater car la Nouvelle-Calédonie dispose d’infrastructures qui répondent aux meilleurs standards de qualité, » souligne le président du CTOS, Christophe Dabin, en référence au mur d’escalade de Magenta, au stade Numa Daly ou encore au Centre des activités nautiques de la Côte Blanche.

Outre l’engagement de faire vivre les Jeux sur son territoire, la labellisation permet aux collectivités de bénéficier – ou de faire bénéficier à ses associations sportives – d’aides financières de l'Agence Nationale du Sport (ANS).

Terre de Jeux 2024 b