Violences sexuelles : tous concernés !

2/12/20
A
 

Le CTOS, en collaboration avec la Direction de la jeunesse et des sports de Nouvelle-Calédonie travaillent à la mise en place, à l’échelle territoriale, d’un plan de prévention et de lutte contre les violences sexuelles dans le sport.

violence-sexuelle-intro

En écho à la convention nationale de prévention des violences sexuelles dans le sport initiée par la ministre des sports le CTOS et la DJS et se mobilisent. Une première réunion s’est tenue fin septembre en présence d’une vingtaine d’acteurs du territoire qui représentaient le CTOS, la DJS, la gendarmerie, la police nationale, la condition féminine de la province Sud, la ligue calédonienne de tennis et l’association SOS violences.

À l’ordre du jour : la déclinaison d’un plan d’actions, adapté au contexte local, s’appuyant sur les outils du ministère des sports pour lutter et prévenir toute forme de violences sexuelles.

Sensibiliser, former et protéger

Ce plan d’actions poursuit un triple objectif :

  • sensibiliser les acteurs du monde sportif (dirigeants, entraîneurs, cadres techniques, éducateurs sportifs, bénévoles…) au rappel des bonnes pratiques
  • former les acteurs du monde sportif afin qu’ils soient en mesure de détecter les signaux d’alerte, d’accompagner et d’orienter les victimes
  • protéger les sportifs.

zero-tolerance

  • Une adresse mail a été créée pour permettre aux victimes et aux témoins de signaler des comportements inadaptés ou de poser des questions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Colosse aux pieds d’argile

Partenaire de la campagne nationale de prévention des violences sexuelles dans le sport, l’association Colosse aux pieds d’argile milite depuis 2013 pour sensibiliser et prévenir sur les risques de pédocriminalité, de bizutage et de harcèlement dans le milieu sportif. Créée par l’ancien rugbyman, Sébastien Boueilh, l’association est née de son histoire personnelle. Celle d’un enfant abusé sexuellement entre 12 et 16 ans par un proche de sa famille. Le projet de venue d’un intervenant de cette association, initié par la ligue de tennis et reporté en raison de la situation sanitaire, reste d’actualité et pourrait se concrétiser en 2021. Un échange en visioconférence est envisagé d’ores et déjà avec Sébastien Boueilh pour sensibiliser les éducateurs sur cette problématique.