Sport-santé

A
 

Afin de lutter efficacement contre les problèmes de santé publique en Nouvelle-Calédonie, le CTOS s’est associé à l’Agence Sanitaire et Sociale pour faire prendre conscience à la population des effets bénéfiques de l’activité physique et sportive sur la santé, afin de l’intégrer dans ses habitudes de vie.

La sédentarité liée aux nouveaux modes de vie est un facteur majeur de risque de mortalité prématurée. En Nouvelle-Calédonie, ce sont 49 000 personnes qui sont prises en charge au titre de la longue maladie (maladies cardio-vasculaires, diabète, tumeurs malignes…) et ce chiffre ne fait que progresser depuis quelques années. La qualité et l’espérance de vie de ces personnes se trouvent le plus souvent affectés.

 ASS

En Nouvelle-Calédonie,

67,3% des adultes (entre 18 et 60 ans)

sont en surcharge pondérale.

29,6 % en surpoids et 37,7 % en obésité

(baromètre santé 2015)

 

 

Aussi, depuis 5 ans, le CTOS mène une politique d’accompagnement des ligues et associations sportives afin de développer des initiatives sport-santé sur le territoire. Elles recouvrent les pratiques régulières d’activités physiques et sportives qui contribuent à la santé physique, psychologique et sociale du pratiquant.

Le sport-santé contribue notamment au maintien du bien-être chez les personnes en bonne santé, prévient l’aggravation ou la récidive de certaines maladies voire permet une amélioration selon les pathologies.

Accessible à tous, à tous les âges de la vie et quelle que soit sa morphologie, sa physiologie et son état de santé.

schema

Riche de ses nombreuses associations, le mouvement sportif a un rôle fondamental à jouer en mettant le sport au service de la santé. Il peut ainsi répondre aux besoins de la population et être un relais pour les professionnels de santé.

Le CTOS a donc développé une stratégie portant sur :

  • La sensibilisation aux bienfaits de l’activité physique et sportive et à une bonne hygiène de vie
  • Le développement des offres sportives tout public de loisir, bien-être et santé
  • La formation des acteurs sportifs par l’enrichissement de leurs connaissances et le renforcement de leurs compétences à la dimension « sport-santé »
  • La valorisation et la communication du sport-santé bien-être
Lire aussi : le concours CIPAC "sport santé"