Robin, Kaï et Cibone désignés porte-drapeaux

26/06/19
A
  Imprimer

C’est une habitude depuis 2011, la délégation calédonienne sera menée par trois porte-drapeaux durant la cérémonie d’ouverture des Jeux du Pacifique dimanche 7 juillet à Apia. Et cette fois, ce sont Charlotte Robin (triathlon), Bertrand Kaï (football) et Thierry Cibone (athlétisme) qui ont été désignés.

portrait

Respect, unité, excellence… trois valeurs qui vont servir de ligne directrice pour les Cagous aux Jeux. Trois valeurs qu’incarnent parfaitement les trois porte-drapeaux désignés cette année et dont les noms ont été dévoilés samedi 22 juin lors du rassemblement de l’équipe à l’Université de Nouvelle-Calédonie.

Charlotte Robin, la multitâches

À Apia, elle sera partout, ou presque. Charlotte Robin nagera en eau libre sur le 400 et le 800 mètres avec la sélection de natation, elle participera également à l'aquathlon et au triathlon. À 33 ans, elle participera d’ailleurs à ses cinquièmes Jeux du Pacifique. La première fois, c’était en 1999 à Guam. Charlotte sera très attendue aux Samoa puisqu’elle arrive en tant que tenante du titre en triathlon après sa victoire en 2015 à Port -Moresby (Papouasie-Nouvelle-Guinée).

« C’est une grande fierté, sourit Charlotte Robin. Porter le drapeau, c’est une belle responsabilité. Quand on me l’a proposé lors de la remise des tenues à la piscine du Ouen Toro, je n’ai pas eu besoin de réfléchir. J’ai dit oui tout de suite ! »

La Cagou sera, dès le lendemain de la cérémonie, engagée en eau libre où elle aura déjà une belle chance de médaille.

Bertrand Kaï, la force tranquille

Ce n’est pas lui faire injure, au contraire : Bertrand Kaï est plus à l’aise balle au pied que devant un amphithéâtre plein à craquer. Samedi dernier lors de l'officialisation des porte-drapeaux, l’emblématique capitaine de Hienghène Sport ne s’est pas attardé avec le micro à la main. De quoi faire rire ses coéquipiers. Mais cette nomination vient auréoler une saison, et une carrière, exemplaire du footballeur de 36 ans. Élu meilleur joueur du Pacifique en 2011 et, cette année, il vient de remporter la Ligue des champions d’Océanie avec son club en battant Magenta en finale.

Médaillé d’or en 2011 avec la sélection calédonienne à la maison, il participe à ses deuxième Jeux.

« C’est une belle expérience qu’on me propose, pose humblement Bertrand Kaï. Il y a de nombreux grands athlètes qui ont eu ce rôle, donc je vais donner le meilleur de moi-même durant ces Jeux et emmener haut les couleurs du pays. »

Thierry Cibone, l’expérience

À 45 ans, Thierry Cibone est déjà une légende du sport calédonien. Très discret, le lanceur handisport pèse pourtant six médailles paralympiques, dont trois en or rapportées des Jeux de Sydney en 2000. En Australie, il avait remporté le concours des lancers de javelot, poids et disque. Un phénomène.

Le Drehu sera aux Jeux du Pacifique de Apia avec une solide expérience de cette compétition puisqu’il y est invaincu au lancer de poids fauteuil, avec des médailles d’or en 2011, édition de l’apparition de l’athlétisme handisport aux Jeux, puis en 2015.

Son objectif cette année sera donc de réussir la passe de trois. Il sera également présent aux Samoa en tant que membre de l’équipe de para-tennis de table.