Emma Jouy, n°1 française dans sa catégorie d’âge

19/11/18
A
 

 emma-jouy

Partie depuis trois ans en Métropole pour lancer sa carrière, Emma Jouy, 13 ans, poursuit son ascension. Cette saison, elle a décroché la 1re place française de sa catégorie d’âge et s’est hissée dans le TOP 20 du tennis européen.

Bruno, son papa, resté à Nouméa, ne cache pas sa fierté. « Emma fait partie des meilleures Françaises de sa catégorie d'âge. Elle a pris confiance et gagné en maturité et ses résultats s’en ressentent. »

Bénéficiaire du Plan Avenir National (PAN), la jeune mondorienne s’est envolée il y a trois ans pour la Métropole avec sa maman, Alexandra, qui est également son coach. « Après la Côte d’Azur, je vis maintenant en Normandie depuis un an. Même si le climat est différent, je m’y plais bien. »

Là, Emma bénéficie d’un encadrement rigoureux avec ses entraîneurs Éric Gheux (Ligue de Normandie) et Sébastien Dechoz (Club ASRUC au Mont-Saint-Aignan). Et ses efforts paient. « Je suis plutôt satisfaite de ma dernière saison durant laquelle j’ai pu atteindre la 94e place en Tennis Europe 14 ans et la 20e dans ma catégorie d’âge. En France, j’ai atteint le classement 1/6 qui me hisse à la 1re place dans ma catégorie. »

« La Fédération Française de Tennis a renouvelé son intégration en projet vert international (1), le seul projet vert pour la saison prochaine, alors qu’il y en avait seulement 3 (dont Emma) la saison dernière, » se félicite sa maman.

2019 s’annonce prometteur

Emma qui espère un jour « marquer de son empreinte le tennis féminin » est confiante. « Je vais continuer à évoluer sur le circuit Europe 14 et 16 ans où jouent les meilleures mondiales de mon âge et je vais débuter sur le circuit ITF Juniors où je retrouverai également ces mêmes joueuses. » Ses objectifs sont clairs, « je vais me hisser le plus haut possible dans les classements. »

Compétitrice dans l’âme « mais pas au point de dormir avec sa raquette », Emma est aussi une élève studieuse. Actuellement en classe de 4e, elle suit les cours du CNED malgré ses nombreux déplacements à l’étranger. La jeune fille n’en oublie pas pour autant son pays. « La Calédonie me manque bien sûr, ma famille et mon papa qui y travaillent (…) J’aimerais avoir le temps d’y revenir mais mes plannings de formation et de compétition ne me le permettent pas encore. »

(1) Les projets verts sont un soutien humain et financier de la Fédération Française de Tennis et s’adressent aux enfants dont le classement européen dans leur catégorie d’âge est compris entre la 6e et la 50e places européennes.

Team BNP Paribas Jeunes Talents

Mi-septembre, BNP Paribas et la Fédération Française de Tennis ont dévoilé les noms des joueurs sélectionnés pour faire partie la « Team BNP Paribas Jeunes Talents ». Emma Jouy fait partie des cinq joueuses retenues ! Le Comité de sélection, parrainé par Jo-Wilfried Tsonga, a tenu compte des critères sportifs (résultats et potentiel) mais aussi extra-sportifs (attitude, implication dans l’équipe, résultats scolaires, etc.).

Ce projet vise à accompagner les jeunes espoirs français les plus méritants dans la pratique de leur sport et à les préparer aux enjeux du monde professionnel du tennis.

Plus d’info sur : BNP Paribas dévoile la liste des 10 premiers jeunes espoirs de la « Team BNP Paribas Jeunes Talents »

-->