Mathieu Frei vise les JO

8/10/18
A
 

Mathieu Frei (à gauche) et Noé Delpech forment un duo très complémentaire.
© FÉDÉRATION FRANÇAISE DE VOILE

Le Calédonien Mathieu Frei et son coéquipier Noé Delpech ont brillé lors des Championnats du monde de voile olympique au Danemark en raflant la médaille d’argent en 49er (dériveur léger).

Le duo a réalisé la plus belle performance française dans cette catégorie depuis une médaille de bronze décrochée en… 2013. « On ne va pas se mentir, on partait plutôt sur la médaille de bronze gardée à 6 points de nous par les Allemands médaillés de bronze aux JO de Rio. L'argent était mathématiquement possible mais très compliqué », confie Mathieu Frei.

Le sociétaire de la Société des Régates Calédoniennes n’en revient toujours pas. En lice dans les Mondiaux de voile olympique qui se sont joués à Aarhus au Danemark, il a signé une performance remarquable aux côtés de son coéquipier.

C’est au Pôle France de Marseille, que Mathieu et Noé se sont rencontrés. Très vite, les deux régatiers se lient d’une profonde amitié. « On se connait bien. On est d’abord amis à terre. Forcément, notre complicité est un vrai plus à bord (…) »

Cap sur les JO 2020 au Japon

« Malgré notre superbe saison, on sait qu’on a encore quelques lacunes techniques que nous allons essayer de combler au maximum cet hiver. Le point positif, c’est que nous avons conscience de pouvoir encore progresser tous les deux. »

Le duo, qui a mis le cap à Enoshima (Japon) afin de s’entraîner et de participer à la première étape de la Coupe du monde 2019 organisée sur le plan d’eau des JO 2020, a dû en découdre « avec des conditions très variées et des vents allant du petit temps à des brises plus soutenues. » Arrivé 4e au classement, « ce qui est très bien », le tandem a tiré un maximum d'enseignement de cette épreuve et n’entend rien lâcher pour réaliser son rêve : les JO 2020 de Tokyo.

« Je suis fier de représenter la France et la Calédonie et j’espère être celui qui ramènera une médaille Olympique sur le Caillou pour pouvoir remercier le CTOS, la Calédonie, ma famille et tous ceux qui me soutiennent depuis toutes ces années. »

-->