Le nouveau défi d'Adrien Kela

23/04/14
A
 

À 23 ans, Adrien Kela est passé désormais chez les seniors, la catégorie d’âge reine que le Calédonien va découvrir en Métropole pendant deux mois durant lesquels vont s’enchaîner les meetings et autres compétitions régionales. L’objectif est simple : se préparer et se qualifier au championnat de France N2 du 800 mètres. Un nouveau défi pour ce jeune athlète jusqu’à présent habitué au podium et à l’or…

adrien kela

Adrien Kela avait 17 ans quand il a été repéré par l’entraîneur Alain Areski. C’était en 2008, à l’occasion d’une compétition UNSS. « À l’époque, mon entraîneur ne savait pas encore où me spécialiser car j’étais aussi rapide qu’endurant, explique le natif d’Ouvéa. Finalement, il a opté pour le demi-fond… » Bonne pioche. Le jeune espoir, arrivé finalement sur le tard dans la compétition, se révèle un redoutable coureur sur le 800 et le 1 500 mètres.

Dès 2009, chez les moins de 20 ans, à Gold Coast, en Australie, il décroche sa première médaille d’or au 1 500 et l’argent au 800 mètres. Le sociétaire de l’Athletic Club Calédonien enchaîne alors les championnats, les victoires et les records : ceux de Nouvelle-Calédonie et même des Oceania. Aux Jeux du Pacifique et aux mini-Jeux, c’est la consécration : il est à chaque fois double médaillé d’or sur ses deux distances de prédilection.

« Découvrir, apprendre et donner le maximum »

adrien kela 2 Aujourd’hui, entraîné par Paul Zongo, son nouveau mentor après Alain Areski, Adrien ouvre un chapitre inédit de sa jeune carrière sportive : passé senior, il est désormais confronté aux meilleurs. Il vient de partir pour deux mois en Métropole, au CREPS de Créteil. L’occasion pour le Calédonien de parfaire sa préparation pour les championnats de France N2 prévus fin juin. Au menu de son séjour : de l’entraînement quotidien mais aussi la participation à des meetings sur le 800 mètres, histoire de prendre la température… « Je n’ai aucune idée du niveau des autres compétiteurs, explique-t-il. Je pars donc pour découvrir, apprendre et donner le maximum… »

De bon augure, avant les Jeux de 2015…