Le mécénat au secours du mouvement sportif

A
 

Le mécénat : quand les particuliers donnent un coup de pouce au monde sportif

C'est un système encore méconnu, mais qui existe en Nouvelle-Calédonie depuis 2011 et attire de plus en plus de clubs. Le mécénat est devenu une façon efficace de trouver des moyens supplémentaires pour le financement de projets.

CTOS MECENAT DREAMCUP

C'est une phrase qui revient très souvent : « Les budgets doivent être maîtrisés partout, il y a moins de financement public ou privé qu'avant ». Mais une fois passé ce constat, certains refusent d'être fatalistes et se tournent vers le mécénat.
Le principe est simple et remonte à la nuit des temps. À l'antiquité exactement. Il se réfère au personnage de Caius Cilnius Mæcenas, protecteur des arts et des lettres dans la Rome antique. Le principe s'est ensuite répandu pour connaître son âge d'or durant la Renaissance en Europe.
En Nouvelle-Calédonie, le mécénat est institutionnalisé il y a exactement 10 ans, en 2009. À l'époque, il y avait derrière le principe l'idée de trouver des financements supplémentaires pour l'organisation des Jeux du Pacifique de 2011. Mais il touchait en réalité bien au-delà. « Il y avait une idée de moralisation, car il oblige ceux qui demandent une aide de porter un projet construit et argumenté, se souvient Jean-Claude Briault, à l'époque membre du gouvernement en charge notamment de la jeunesse et des sports. Le mécénat se substitue aux subventions des institutions, mais comme il est accompagné d'un crédit d'impôt, c'est toujours une subvention publique. »

 

L'exemple du Squash Pro

Dans les faits, seules les associations agrémentées peuvent faire appel au mécénat. « Il y a un dossier à récupérer aux service fiscaux, à remplir, puis à rendre, détaille Antoine Wiplier, trésorier de l'Association Nouméa Glisse, qui organise la Bureau Vallée Dream Cup avec justement l'apport de quelques mécènes (lire par ailleurs). Pour être éligible, il faut que l'association soit à but non-lucratif, d'utilité publique et dans un domaine qui est concerné. C'est-à-dire le sport ou la culture, mais également l'environnement ou le social. Cela exclut donc de fait tout ce qui est politique. »
Mais inclut tout acteur associatif du monde sportif.
En 2017, c'est aux mécènes que l'Olympique fait appel lors de l'organisation du Squash Pro, compétition qui a rassemblé les squasheurs calédoniens, mais aussi quelques cadors de Métropole. « À l'époque, la loi avait évolué et le mécénat était fiscalement plus intéressant pour les particuliers, explique Laurent Vendée, président de la section squash et tennis de l'Olympique. C'était donc une aubaine. On s'était tournés vers les passionnés de squash et ils avaient répondu à l'appel puisque la moitié de notre budget est venue de dons. Mais on a aussi des mécènes tout au long de la saison qui soutiennent la vie du club. »

Si le mécénat est une aubaine pour le sport, il l'est aussi pour le donateur. Dans le détail, le mécène peut retrancher 75 % de son don sur ses impôts, s'il est un particulier. La proportion est de 60 % pour une entreprise. Attention, il ne s'agit pas d'un abattement sur la déclaration, mais bien d'un crédit d'impôt. En résumé, pour un don de 20 000 francs, le mécène paiera 15 000 francs de moins d'impôt l'année suivante. Son don ne lui aura donc coûté que 5 000 francs. Seule limite, les dons ne doivent pas excéder 15 % du revenu net imposable, ou 0,5 % du chiffre d'affaires.
Un petit coup de pouce qui fait du bien au monde sportif par les temps qui courent.

CTOS MECENAT TRAIL

 

La Bureau Valée Dream Cup fait appel aux dons

C'est l'un des événements sportifs les plus importants du territoire de par son rayonnement international. Et cette année, la Bureau Vallée Dream Cup, manche finale du circuit mondial de windsurf (PWA) a décidé de faire appel aux généreux donateurs.
« On s'est retrouvés en début d'année avec des partenaires historiques en moins et une baisse des subventions, explique Antoine Wiplier. On a donc dû diviser par deux notre budget et faire des concessions. On a donc vu le mécénat comme un bon moyen d'obtenir plus de financement pour améliorer l'événement. Il pourrait permettre ainsi d'installer des gradins, des écrans géants ou encore des tivolis pour les coureurs. »
Cette année, la Bureau Vallée Dream Cup 2019 sera ainsi bien différente des précédentes avec un changement de taille : celle de la délocalisation de l'Anse-Vata vers le Centre d'activités nautiques de la côte Blanche. Un lieu qui avait été créé pour NC 2011. « C'est l'occasion d'impliquer aussi les autre clubs – l'ACPV, le CCN et le SRC – dans l'événement, car c'est chez eux que cela va se passer. Ils ont d'ailleurs été très favorables à ce déménagement. »
La Bureau Vallée Dream Cup aura lieu du 18 au 23 novembre prochain.

CTOS MECENAT ANG

 

Mecenat.nc met en relation donateurs et associations

Voilà qui pourrait bien faciliter la vie des associations, mais également des mécènes. Depuis le début de l'année, la plateforme mecenat.nc a été lancée avec comme objectif de mettre en relation les associations et les donateurs.
Le principe est extrêmement simple et le site fonctionne comme une plateforme de financement participatif (le crowdfunding). C'est le duo Frédérick Plaçais et Hugues Dorsi-Di Meglio qui est derrière cette plateforme.
« En tant que citoyens engagés et appartenant au milieu associatif, on voulait créer ce service pour faciliter la vie des associations dans leur campagne de mécénat, explique Frédérick. On connait très bien les difficultés. Les bénévoles n'ont pas toujours le temps, les connaissances ou les compétences dans ce domaine. »
Résultat, un service automatisé où les associations présentent leur projet et où les donateurs choisissent où ils veulent apporter leur aide. Le paiement se fait directement sur la plateforme, de façon sécurisée, avec un reçu fiscal en retour pour bénéficier ensuite du crédit d'impôt.
Le service est gratuit, les associations doivent seulement payer les frais de transactions. Lesquels s'élèvent à quelques centaines de francs.
L'ANG, la section basket de l'AS 6e Km, ou encore les clubs de football de l'AS Magenta et de Tiga Sport ont déjà proposé des projets aux mécènes via ce site. 

 

Lire aussi…

Les bénévoles : la cheville ouvrière d’Airwaves Nouméa Dream Cup

Squash Pro 2017