Les bénévoles : la cheville ouvrière d’Airwaves Nouméa Dream Cup

A
 

Organisée pour la 3e fois sur le territoire, la finale de la coupe du Monde de windsurf slalom PWA s’est jouée du 21 au 26 novembre sur le spot de l’Anse-Vata. Environ 70 bénévoles étaient à pied d’œuvre pour assurer le bon déroulement de la manifestation.

.

Impulsée par l’Association Nouméa Glisse (ANG), la compétition a vu la participation de 80 riders internationaux et locaux, soit 23 nations représentées : 39 français étaient inscrits dont 8 dans le top 7 du classement et… 22 Calédoniens ! La finale a été précédée du « Grand Prix Château Royal », les 18 et 19 novembre, qui a permis la rencontre entre les professionnels et les amateurs du Pacific Windsurf Cup. Socle de cet évènement, un village éphémère de 3 000 m2 a été installé sur l’Anse-Vata proposant au public de se divertir chaque jour via des animations gratuites proposées par les partenaires et les exposants.

Professionnaliser l’organisation

Autre chiffre tout aussi éloquent, le nombre de bénévoles qui ont porté la manifestation à bout de bras : environ 70 personnes ont donné de leur temps et de leur énergie pour faire de ce rendez-vous une totale réussite.

Parmi eux, un noyau dur de 50 personnes, des irréductibles et d’autres avides de donner un coup de main, ainsi qu’une dizaine de jeunes de Lifou et des bénévoles australiens, néo-zélandais et métropolitains qui ont pris des congés pour l’occasion.

« C’est toujours super de voir des gens s’investir dans un projet pour la simple raison qu’ils ont envie de faire partie de l’aventure ! C’est surtout indispensable, souligne la présidente de l’ANG, Stéphane Bouquillard. Sans eux, l’organisation de cette compétition serait très coûteuse. Ce serait impossible de trouver un tel budget. »

En effet, organiser cette étape calédonienne engendre une mobilisation tout au long de l’année. Animation, accueil, communication, santé, logistique… la Airwaves Nouméa Dream Cup nécessite une large palette d’expertises de très haut niveau afin d’éviter les faux pas. D’ailleurs, Stéphane Bouquillard ne s’en cache pas, « c’est la combinaison des compétences diverses et variées des nombreux bénévoles qui permet de professionnaliser l’organisation de l’événement. »

Un dispositif pour inciter le bénévolat sportif

Un dispositif existe, qui émane de l’adoption par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie de textes d’application relatifs aux lois du pays instaurant des congés exceptionnels pour les bénévoles qui permettent aux salariés, tout en restant rémunérés dans la limite d’un salaire brut de 3 SMG, de bénéficier de 6 jours ouvrables, fractionnables en demi-journées. Ce dispositif est réservé aux salariés ou aux fonctionnaires territoriaux pour l’exercice d’une activité bénévole en tant qu’organisateur, encadrant ou dirigeant d’une association sportive.

Deux alternatives sont possibles :

• L’employeur maintient la rémunération du bénéficiaire durant son absence. À la fin du congé, il adresse une demande de remboursement au CTOS équivalent au coût du salarié pendant son absence (salaire et charges sociales) dans les limites prévues. Il est remboursé par le CTOS sous une quinzaine à réception du dossier complet.

• Si l’employeur souhaite suspendre la rémunération du bénéficiaire durant son absence, le salarié doit effectuer une demande d’indemnisation *. Le CTOS- NC s’acquittera des charges sociales dues au titre de la période auprès de la CAFAT afin qu’il n’y ait pas d’interruption de couverture. Cette formule, plus flexible et plus accessible, est toutefois limitée à 20 personnes maximum par événement.

photos : John Carter

* Formulaire disponible sur www.ctos.nc

Les résultats

Après six jours de compétition sur la Airwaves Nouméa Dream Cup, les deux riders Français, Antoine Albeau (FRA92) et Delphine Cousin (FRA775), membres de l’Équipe de France de funboard, ont remporté la dernière étape de la coupe du Monde de slalom PWA. Côté foil, l’Argentin Gonzalo Costa Hoevel (ARG4) a raflé la Aircalin Foil Challenge.

Les Calédoniens ont également brillé sur ce nouveau support à l’image de Thomas Goyard (FRA856) 3e, Nicolas Goyard (FRA465) 5e, ou Benjamin Tillier (NC39) 7e. 


Classement Femmes de l’étape après 8 manches (slalom) :

1 - Delphine Cousin Questel
2 - Sarah-Quita Offringa 

3 - Marion Mortefon 


Classement Hommes de l’étape après 6 manches (slalom) :

1- Antoine Albeau
2 - Matteo Iachino
3 - Pierre Mortefon

Classement provisoire Hommes de l’étape après 9 manches (foil)

1- Gonzalo Costa Hoevel

 2 - Maciek Rutkowski 

3 - Thomas Goyard

-->