Assises du sport

A
 

Le 21 mai, les représentants des ligues, du CTOS, des provinces, des collectivités locales et des services du gouvernement s’étaient réunis à l’Université de Nouvelle-Calédonie à l’occasion des Assises du sport, organisées par le Direction de la Jeunesse et des Sports. L’objectif était, après l’établissement d’un bilan de la situation actuelle, de définir les enjeux et les perspectives d'actions pour les prochaines années.

banner dossier assises

Partir d’un constat…

Si l’accès à la pratique sportive de haut niveau représente un défi pour la Nouvelle-Calédonie, il apparaît que l’enjeu actuel des politiques publiques en faveur du sport, conduites aussi bien par les collectivités que par le mouvement sportif, repose également sur la pratique du plus grand nombre.

D’où l’importance de prendre en compte les différentes formes de pratiques, pas uniquement celles tournées vers la compétition, mais également celles orientées vers le loisir bien-être.

Quatre thèmes pour un projet

Fairplay JIP2008 - copieSpectateurs cérémonie ouverture JDP 2011 - copiePhoto générique sport ath1500mf044 - copie

Les Assises ont été organisées autour d'ateliers sur quatre grandes thématiques :

Atelier 1 : Quelle gouvernance pour le sport en Nouvelle-Calédonie ?

À partir du constat de la gouvernance actuelle, l’objectif était d’intégrer les besoins et les compétences des différents acteurs du sport pour favoriser une meilleure cohérence et une plus grande efficacité.

Atelier 2 : Le sport vecteur de développement social ?

Les participants à cet atelier ont dû déterminer comment le sport pouvait être encore davantage un vecteur de cohésion sociale, de bienfait sur la santé et d’animation locale.

Atelier 3 : Le sport vecteur de développement territorial ?

Afin d’assurer une cohérence dans les stratégies de développement sportif, il s’agissait de prendre en compte la diversité de la demande des pratiquants sportifs, les particularités et les prérogatives des différents acteurs.

Atelier 4 : Quelle politique d’accès au sport de haut niveau pour les Calédoniens ?

Tout l’enjeu de cet atelier était d’identifier, en intégrant les spécificités de la Nouvelle-Calédonie, les conditions pour développer un projet d’accès au haut niveau. 

Perspective : une même politique pour l’ensemble des acteurs

Cours NFS 2016 - BDLa synthèse des différents ateliers au cours de ces Assises du sport révèle nettement que des solutions communes associant le mouvement sportif, les institutions et la population – ou plutôt les populations – s’avèrent indispensables.

Pour plus d’efficacité, ces solutions devront être coordonnées et mutualisées au sein de la nouvelle politique sportive de la Nouvelle-Calédonie.

 

Et maintenant ?

Dans un premier temps, les Assises feront l’objet de la production d’une synthèse détaillée, en partenariat avec les différents groupes présents (collectivités, CTOS, Agence sanitaire et sociale, personnes ressources…). À ce titre, des synthèses ont été réalisées sur chaque atelier. Elles ont permis de faire émerger des recommandations qui permettront de définir des axes de développement et des plans d’action associés.

Puis, sur la période de juillet-août, une consultation élargie des acteurs du sport sur le territoire sera menée.

Enfin, l’ensemble de ces éléments intégrés dans le rapport final des Assises du sport sera proposé aux instances politiques pour validation.

Nul doute que ce rapport servira de fil conducteur à la déclaration générale sur la politique sportive de la Nouvelle-Calédonie de Valentine Eurisouké, membre du gouvernement chargé de la jeunesse et des sports, prévue en septembre.

 

-->