BPJEPS Sport Co : une formation réussie

A
 

Les quatorze candidats au diplôme d’État proposé par le CTOS viennent de terminer leur formation. Ils peuvent désormais devenir animateurs socio-sportifs au sein des clubs et des structures de vacances et de loisirs.

BJEPS sport Co NOV 15

Les quatorze candidats au Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEPS), spécialité sports collectifs, peuvent être fiers : ils viennent de terminer une année de formation en alternance : quinze jours de cours au CISE et quinze jours sur le terrain, en situation d’insertion professionnelle. Après 1 500 heures de travail, ils viennent donc tous de décrocher ce diplôme d’État de niveau bac qui leur ouvre la voie aux fonctions d’animateurs socio-sportifs dans les clubs, les centres de vacances et de loisirs ou dans les collectivités. Une bonne nouvelle validée tout récemment par le jury plénier, composé de représentants de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la Nouvelle-Calédonie, de directeurs et chefs de services de collectivités municipales et provinciales.

Une réussite qu’ils doivent à leur grande motivation et le désir de faire de leur passion un véritable métier. « 54 dossiers de candidature avaient été déposés, rappelle Yan Bouverne, responsable des formations au CISE. Nous n’avons sélectionné que ceux dont le profil correspondait le mieux à ce type de cursus. » De fait, la première promotion a pour moyenne d’âge une trentaine d’années, le plus jeune ayant 26 ans et le doyen 51… Une stagiaire du groupe, Élisabeth, est même devenue maman au cours de l’année ! « L’encadrement a adapté la formation pour m’aider, explique-t-elle, Yan et son équipe sont très présents et ils sont pour beaucoup dans notre réussite collective ! » Un sentiment partagé par l’ensemble des stagiaires…

Parmi eux, cinq proviennent des Îles et autant de la province Nord. Un éloignement pas facile à gérer lorsqu’on est parent, ce qui était le cas pour la plupart d’entre eux. « La famille nous a bien soutenus, intervient Geordy, 33 ans et originaire de Lifou. Cette formation était une opportunité professionnelle, il fallait la saisir et ma femme et mes enfants l’ont bien compris. Et aujourd’hui, avec Internet, on peut se parler et se voir souvent, ça aide. »

BPJEPS Basket Fauteuil 1« On est tout de même content de rentrer, poursuit le Maréen Poggi. Avec cette formation, il me tarde maintenant de développer le rugby sur l’île. Il y a du potentiel ! » Tous ont en effet des projets, beaucoup sont même déjà attendus. Il faut dire que la formation correspond à un besoin local et à un manque d’animateurs avec ce type de qualification dans les collectivités et dans les clubs… « Je souhaite intervenir dans les écoles et les collèges pour initier les élèves au handball, raconte Thérèse, de Païta. Et nous voulons maintenir le contact entre tous les membres de la promo, car nous avons dans l’idée de mettre en commun certains projets. Maintenant on se connaît bien et de vrais liens d’amitié se sont noués entre nous ! »

Un petit plus que les organisateurs de la formation n’avaient certainement pas anticipé mais qui reste, au final, une vraie valeur ajoutée. 

À tous ces nouveaux diplômés de transformer l’essai. Nul doute qu’ils y arriveront sans attendre très longtemps, à quelques semaines seulement des grandes vacances…

gabarit puce triangle fd bleu Deux Cagous dans le groupe !


À noter que parmi les stagiaires, deux d’entre eux ont participé aux Jeux du Pacifique, Lebakic Wea en volleyball et Louise Wawine en cricket. Une année vraiment dense pour eux ! 

gabarit puce triangle fd bleu Le soutien indispensable des partenaires


La pertinence de cette formation réside dans l’alternance cours théoriques et stages sur le terrain. Le soutien des structures d’accueil est donc primordial, chaque stagiaire étant encadré par un tuteur déjà qualifié.

À noter la collaboration appréciée de l’ACAF grâce à laquelle plus de la moitié des stagiaires pourront dès cet été occuper des fonctions de directeurs de centres de vacances et de loisirs.

Côté collectivités, la province Nord et celle des Îles financent la formation et le déplacement de leurs stagiaires. Un soutien particulièrement apprécié des intéressés sans lequel, pour eux, cette année d’apprentissage n’aurait pu être réalisable.

Ce fut un peu plus difficile pour les quatre stagiaires originaires de la Province Sud qui, même s’ils sont moins loin, et malgré l’aide de leur ligue ou de leur comité (handball), de leurs clubs du Mont-Dore ou de la Marine Nationale, ont dû financer une grande partie la formation par leurs propres moyens…

gabarit puce triangle fd bleu Quatorze stagiaires diplômés


Charles Martin BOUANOU (Hienghène), Poggi ENOKA (Maré), Xavier FENUAFANOTE (Nouméa), Élisabeth GOPE FENEPEJ (Nouméa), Marc GRIMM (Koumac), Geordy HULIWA (Lifou), Thérèse KAKILEKOFE (Païta), Eloïse MARAMIN (Canala), Linda NERHON (Koné), Anékon NEUDJEN (Ouvéa), Lutekate SIAKI (Mont Dore), Jimmy WAIA (Maré), Louise WAWINE (Canala), Lebakic WEA (Ouvéa).

BPJEPS APT couvgabarit puce triangle fd bleu Une nouvelle formation BPJEPS Activités Physiques pour Tous (APT) pour 2016


Après les « sports co » cette  année, le CTOS est susceptible de mettre en place en 2016 une nouvelle formation BPJEPS orientée cette fois vers les activités physiques pour tous. Cette formation permettrait de former des animateurs polyvalents pour des activités ludiques, de loisirs et de pleine nature (randonnées, courses d’orientation, bien-être…).

Comme à chaque fois, à ce diplôme, pourront se rajouter des modules complémentaires, à la carte selon le souhait des candidats ou l’appréciation des besoins professionnels du territoire par le CISE.

Plus d'info sur le BPJEPS APT en cliquant ici.