Les Cagous aux mini-Jeux

A
 

Après la Nouvelle-Calédonie, en 2011, et avant la Papouasie-Nouvelle-Guinée, dans deux ans, le mouvement sportif océanien s’est donné rendez-vous à Wallis-et-Futuna, du 2 au 12 septembre, à l’occasion de la 9e édition des mini-Jeux du Pacifique. L’équipe de Nouvelle-Calédonie qui fait le déplacement est constituée de 77 athlètes inscrits dans 7 disciplines et complétée de 21 encadrants sportifs.

Présentation des sélections calédoniennes : 

Athlétisme

Rugby à 7

Voile

Volley-ball et beach-volley

Haltérophilie

Taekwondo


 

La sélection calédonienne d'athlétisme

WF13 Athletisme et athlétisme handisport
Les athlètes sélectionnés : David Alexandrine, Nordine Benfodda, Nicolas Carre, Erwan Cassier, Victor Dao, Frédéric Erin, Xavier Fenuafanote, Thomas Kartotaroeno, Adrien Kela, Christopher Makatuki, Joane Sameke, Eutesio Toto, Paul Zongo, Anne Beaufils, Losa Fakate, Shirley Fuller, Manuella Gavin, Solenne Kerleguer, Dominique Le Buhan, Justine Pelluchon, Franceska Sauvageot, Linda Selui, Elise Takosi et Atana Takosi.
Les athlètes handisport sélectionnés : Sylvain Bova, Thierry Cibone, Clement Gibus, Marc Koe, Marcelin Walico et Rose Welepa.
Les encadrants : Thierry Truques, Anna Cassier, Thierry Lichtle, Paul Poaniewa et Georges Mathelon.
Les encadrants handisport : Patricia Patane et Paule Andre.

Fred erinL’athlétisme calédonien sera bien évidemment représenté par des figures phares qui ont brillé par leurs performances aux XIVes Jeux du Pacifique. La Ligue calédonienne d’athlétisme compte notamment sur les talents d’Adrien Kela pour les courses de demi-fond, de Nordine Benfodda et d’Anne Beaufils pour les 5 000 et 10 000 mètres, d’Erwan Cassier au lancer de marteau, ou encore de Frédéric Érin en saut en longueur et triple saut. « On s’appuie sur quelques leaders pour ces mini-Jeux mais sur les 24 athlètes sélectionnés, la plupart sont des jeunes. Ce que nous souhaitons, c’est avant tout leur donner le goût de la compétition, leur apporter des bases solides pour qu’ils soient prêts pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée. La ligue compte d’ailleurs suivre ces jeunes sur les deux années qui viennent », souligne José Marquès, vice-président de la Ligue calédonienne d’athlétisme. Pas question d’engager un pronostic sur le nombre de médailles. Mais plutôt de se pencher sur les performances et le comportement de la jeune génération de sportifs. « Il va de soi que nous ne comptons pas revenir bredouilles, que nous surveillerons de prêt les Fidjiens et les Papous, mais on ne veut pas mettre de pression sur nos athlètes. La pression, nous la gardons pour 2015 ! »

Seule discipline où le handisport est présent

Comme pour NC2011, le handisport sera représenté, avec six athlètes, dont Rose Welepa et Thierry Sibone, des experts au palmarès impressionnant qui apporteront leurs précieux conseils à ceux qui n'ont pas ou peu d'expérience de ce genre de rendez-vous. « Ce sera aussi une grande première pour Sylvain Bova, malvoyant, qui va courir, guidé par Paul Zongo. » Un spectacle toujours aussi émouvant face à la performance de ces athlètes !


 

La sélection calédonienne de rugby à 7

La compétition sera intense pour les rugbymen calédoniens confrontés à des équipes professionnelles leaders dans les tournois mondiaux. L’objectif est de ravir toutefois la cinquième place.

WF13 rugby
Les athlètes sélectionnés : Arnaud Abry, Jacques Cava, Nisié Huyard, Emmanuel Roche, Jacques Dihace, Sialé Talalua, Petelo Falevalu, Téva Legras, Nicolas Pavlovski, Joffrey Vaitanaki, Jean-Baptiste Talau et Ervin Vaisioa.
Les encadrants : Iréné Filisika, Bruno Salvai et Olivier Pecqueux.

Rugby art« Le tournoi de rugby sera un moment fort des mini-Jeux car les équipes de Fidji, Samoa, Tonga, Papouasie-Nouvelle-Guinée jouent dans la cour des grands. Ce sont pour la plupart des joueurs professionnels et expérimentés qui se distinguent dans les tournois internationaux », explique Bruno Salvai, conseiller technique régional. Mais face à des poids lourds surentraînés, la sélection calédonienne n'entend pas se décourager. Composée de 12 joueurs, des sportifs confirmés et des plus jeunes dont ce sera la première participation à une telle compétition, elle a pour objectif de faire mieux qu'à NC2011. « La Nouvelle-Calédonie avait pris la sixième place, une place tout à fait honorable au regard de la difficulté de la compétition. C'est pourquoi nous espérons remporter en septembre la cinquième place. C'est un objectif qui ne paraît pas si utopique.» Pour parvenir à ce challenge, l'équipe calédonienne se prépare sérieusement dans un esprit solidaire et de cohésion de groupe où les néophytes, tels Jacques Cava, Nysié Huyard, Petelo Falevalu, sont coachés par les plus anciens, à l'instar d'Arnaud Abry. « Pour les jeunes joueurs qui partent à Wallis-et-Futuna, c'est une manière de les confronter à une compétition de haut niveau pour qu'ils soient ensuite plus mûrs en vue des prochaines échéances, les Jeux de Papouasie-Nouvelle-Guinée. » Pouvoir se frotter également à leurs idoles relève d'une belle aventure humaine.


La sélection calédonienne de voile

Une délégation de 6 athlètes défendra la Nouvelle-Calédonie aux mini-Jeux du Pacifique. Le souhait de la Ligue calédonienne de voile est d’abord de donner la chance aux plus jeunes d’évoluer dans une compétition d’envergure.

WF13 voile

Les athlètes sélectionnés : Thiphaine Leroux, Lauren Hautier, Vincent Trinquet, Guillaume Esplaas, Thomas Dupont et Alizée Angibaud.
Les encadrants : Gaetan Willemot, Samuel Launay et Serge Tesini.

VOI HBY HF 140« Pour ces mini-Jeux du Pacifique, nous avons cherché à respecter la volonté du CTOS, à savoir que nous avons engagé des jeunes qui ont moins de 21 ans », souligne Samuel Launay, conseiller technique régional de la Ligue calédonienne de voile. Des jeunes qui ont toutefois du potentiel. À l'instar des deux adolescentes, Thiphaine Leroux et Lauren Hautier qui ont été sélectionnées dans la catégorie laser. « Ce sont déjà de bonnes techniciennes sur l'eau qu'il sera intéressant de surveiller lors de ces mini-Jeux. » Même analyse en ce qui concerne Guillaume Esplaas qui va concourir en laser masculin : « On souhaite avant tout que ces jeunes puissent donner le meilleur d'eux-mêmes, qu'ils puissent se confronter à d'autres sportifs dans le cadre d'une compétition d'envergure mais nous ne partons pas spécialement avec l'idée de remporter un nombre précis de médailles, même si dans le sport, tout peut arriver. » Il sera épaulé par Vincent Trinquet, qui en barreur aguerri pourra conseiller toute l’équipe.

En effet, après le forfait de l’équipage Renaud-Berger, le jeune équipage composé de Thomas Dupont et Alizé Angibaud défendra seul nos couleurs en Hobie Cat.

Les mini-Jeux du Pacifique font en quelque sorte office de répétition pour la grande messe du sport en 2015, les XVes Jeux du Pacifique en Papouasie-Nouvelle-Guinée. « Notre ambition est de préparer et d'entraîner les jeunes régatiers pour qu'ils soient performants dans deux ans. »

Un classement qui compte aussi pour les Oceania

« La compétition de voile est un peu particulière, au regard des autres disciplines, car il y aura deux classements : un pour les mini-Jeux, un autre pour les Oceania. Il y aura donc des équipes australiennes et néo-zélandaises », indique Samuel Launay.


La sélection calédonienne de volley-ball

Face à des équipes wallisiennes et tahitiennes redoutables, les volleyeurs calédoniens devront faire preuve d’adversité et de motivation. Mais remporter une médaille reste jouable.

WF13 volley ball beach volley

Les athlètes sélectionnés (indoor) : Geneviève Adjouhgniope, Ramana Ariioehau, Anne Foucaud, Emiliana Galuola, Elisabeth Gopefenepej, Germaine Manmieu, Marie-Chanel Nau, Sarah Nehoune, Marie Palene, Suzanne Tidjine, Lucinda Wanabo, Quincy Manuopuava, Pascal Heutro, Jason Haby, Moise Kalhemue, Jordy Talatini, Maoni Talia, Pacome Mataitaane, Kevin Motuku, Judicael Puapua, Christopher Suve, Richard Makaeone et Florian Dralue.
Les athlètes sélectionnés (beach-volley) : Isabelle Sinewami, Amelia Tuifua, Laurent Phadom et Jean-Louis Omniwack.
Les encadrants (indoor) : Jean-Pierre Iwane, Michel Nehoune, Louis Aletasi Totele, Jeremie Ariioehau et Atonio Totele.
Les encadrants (beach-volley) : Jonathan Taoupoulou et Emmanuel Turpinat.

BV F 67Il y a deux ans, les volleyeurs calédoniens avaient pris la quatrième place lors des XIVes Jeux du Pacifique. L'objectif de la Ligue calédonienne de volley-ball, du moins pour l'équipe masculine, est de viser le podium, même si l'enjeu est de taille. « Wallis, qui avait remporté la compétition aux derniers Jeux du Pacifique, a choisi de miser sur une équipe composée de joueurs professionnels qui se distinguent dans des clubs à l'étranger. Notre démarche est tout autre », explique Michel Nehoune, conseiller technique sportif. Les 24 sportifs sélectionnés, qui sont pour la plupart novices, vont en effet découvrir les conditions de la compétition. Seuls quelques volleyeurs aguerris de NC2011 – Maoni Talia, Christopher Suve, Quincy Manuopuava, Moise Kalhemue – font partie de la délégation. « Ce sont des joueurs solides qui peuvent épauler psychologiquement, physiquement et techniquement les jeunes qui n'ont pas l'habitude de la compétition et de se mesurer à des adversaires aussi performants. »

Même stratégie pour les filles : Élizabeth Gopefenepej, Germaine Manmieu et Sarah Nehoune seront là pour apporter leur savoir-faire. Et, pourquoi pas, créer l'effet de surprise. « Même si nous partons avec un esprit combatif, nous sommes plutôt dans la découverte de talents pour ces mini-Jeux que nous voyons comme une préparation des XVes Jeux du Pacifique en Papouasie-Nouvelle-Guinée. »

Beach-Volley : 100 % jeunes

Ce sera leur première compétition pour les deux garçons et les deux filles qui partiront à Wallis-et-Futuna défendre les couleurs du beach-volley calédonien. « L'idée est vraiment de répondre à la philosophie du CTOS pour ces mini-Jeux qui privilégie la jeune génération », souligne Michel Nehoune. Pas de pression sur les épaules de ces quatre jeunes mais une belle expérience en perspective. Des jeunes que la Ligue calédonienne de volley-ball espère continuer à former afin qu'ils dévoilent tout leur potentiel en 2015.


La sélection calédonienne d'haltérophilie

WF13 halteroPétélo Iréné Lagikula est le seul haltérophile calédonien présent aux mini-Jeux. Au regard des excellents résultats de ce jeune Cagou de 18 ans aux Oceania d’haltérophilie à Brisbane, le CTOS a décidé de sélectionner cet athlète au potentiel prometteur. Pétélo Iréné Lagikula a décroché pour cette compétition une belle médaille d’argent dans la catégorie junior en soulevant un poids total de 276 kilos. « Pétélo, seul Calédonien à avoir intégré l’IOH, est un athlète très mature et sérieux avec un talent immense. Il s’entraîne inten- sément et soulève actuellement 285 kilos », s’enthousiasme Paul Coffa. Pour les mini-Jeux, l’objectif visé est de réaliser une belle performance face à des compétiteurs de 7 à 10 ans plus âgés qui ont participé aux Jeux Olympiques et aux Championnats du Monde.

Pétélo Iréné Lagikula (à droite) en compagnie de Jean-Paul Robelin (adjoint au chef de mission)


La sélection calédonienne de taekwondo

WF13 TaekwondoLe taekwondo calédonien sera représenté par Lindsay Gavin, seule représentante Cagou de cette discipline.

Lindsay Gavin et Guy Fenot (Chef de mission).