Stand Up Paddle

17/11/16
A
 

Champion du monde en 2014, le Français Titouan Puyo a remporté la médaille d’argent des championnats du monde de Stand Up Paddle longue distance (17 km) jeudi 17 novembre à Musket Cove, à Fidji. Quatrième la veille sur la technical race, le Cagou, double champion de France de SUP race 12'6 (12 km) et 14 pieds, termine juste derrière le favori australien Mickael Booth.

Titouan Puyo championnats monde 2016

Grand favori de cette course de 17 km entre le récif de Cloudbreak et l’île de Musket Cove, l’Australien Mickael Booth n’a pas failli. Préservé par l’équipe australienne, il n’a pas disputé la technical race de la veille au contraire de la majorité de ses adversaires, dont les deux français Titouan Puyo et Arthur Arutkin, Booth a contrôlé la course et le peloton de tête de 7 coureurs avant de s’échapper à grands coups de pagaies à 3 km du final.

« Le niveau monte »

Seul Puyo, qui s’était économisé dans cette course d’attente, est parvenu à se mettre dans le sillage du futur champion du monde et a tenté de rattraper « Boothie ». Revenu à une cinquantaine de mètres, Puyo a donné tout ce qu’il pouvait mais ses efforts de la veille ont finalement pesé dans les bras du champion d’Europe pour créer l’exploit de battre le grand favori du jour. « On savait que Booth allait attaquer. J’ai l’habitude de prendre quelques vagues de bateaux quand je suis chez moi en Calédonie, je me suis adapté et j’ai pu suivre Booth quand il est parti, explique le Calédonien. J’ai tout tenté, mais quand on connait le gaillard, c’était trop dur. Le niveau monte, le plateau est meilleur qu’il y a deux ans quand j’ai gagné le titre. Comme ma 3e place l’an dernier en technical race, cette 2e place représente beaucoup pour moi. »

S’il en a terminé en individuel, il reste une dernière course pour Titouan Puyo. Dimanche, le relais français (5 coureurs, dont une fille) tentera de monter sur le podium à Denarau.

Les résultats - longue distance (17 km)

1. Michael Booth (Australie)

3. Titouan Puyo (France)

3. Georges Cronstead (Tahiti)

4. Arthur Arutkin (France)

5. Vinicius Martins (Brésil)

6. Guilherme Reis (Brésil)

7. Kai Lenny (Hawaii)

Les mots de Titouan Puyo, à l'issue de sa course à Musket Cove