Stand Up Paddle

2/11/16
A
 

Champion de France et d’Europe de longue distance en titre, Titouan Puyo a remporté les championnats de France de sup race 12'6 (12 km) lundi 31 octobre sur le lac de Hossegor (Landes). 

puyo arrivee - wb

Après sa troisième place la veille dans l’épreuve de beach race, disputée sur des vagues de 2m50, Puyo a brillamment conservé sa couronne sur sa spécialité.

Dès le « water start » (départ dans l’eau), les positions étaient établies : le Calédonien Titouan Puyo et le nordiste Arthur Arutkin en tête, suivis d’un paquet de concurrents parmi lesquels on pouvait apercevoir les jeunes Martin Vitry, Martin letourneur, Arthur Daniel ou encore Jérémy Teulade. Partis face au sud, les concurrents viraient entre les deux ponts pour remonter plein nord vers le fond du lac. Bénéficiant de la remontée d’eau, les meilleurs accentuaient leur avance et un groupe d’une quinzaine de Supeurs se détachait à mi-parcours.

L’intérieur gagnant

À mi-course, le podium messieurs se dessinait déjà : Puyo, Arutkin, Vitry et Letourneur. Idem chez les dames avec Piana, Chazot et Lafenêtre. Au retour vers le parc Rosny, le suspense demeurait entier chez les messieurs. Arutkin était une demi-planche devant Vitry. Au prix d’un effort physique et pour respecter sa tactique, Puyo doublait l’avant-dernière bouée dans le sillage d’Arutkin. Dans le sprint final, le Calédonien faisait l’intérieur sur la dernière bouée pour filer droit vers l’arrivée qu’il franchissait une seconde avant le Nordiste. Les deux jeunes Martin Vitry et Martin Letourneur, impressionnants tout au long du week-end landais, coupaient la ligne dans cet ordre cinq secondes derrière les deux ténors du Sup français.

Noïc Garioud récidive

Vingt-quatre heures après son titre national (-15 ans) en beach race, Noïc Garioud a récidivé en remportant la longue distance, également sur le lac de Hossegor. Le Cagou n’a connu aucune difficulté pour s’imposer avec près de 2 minutes d’avance sur ses poursuivants au terme d’un parcours de 4 km. A noter qu’à seulement 15 ans, il se classe à la 19e place au scratch (sur 80 participants) après avoir couru avec les plus grands dans l’après-midi.

Les classements

Longue Distance messieurs

1. Titouan Puyo, les 12 km en 1h12’02

2. Arthur Arutkin en 1h12’03

3. Martin Vitry en 1h12’06

4. Martin Letourneur en 1h12’08

5. Jérémy Teulade en 1h 12’28

19. Noïc Garioud en 1h16’40

Longue Distance moins de 15 ans

1. Noïc Garioud, les 4 km en 27’03

2. Marius Auber en 28’46

3. Tom Fifils en 31’50

Réactions

Titouan Puyo (champion de France longue distance)

« J’ai essayé de m’échapper au début, je savais que ça risquait de finir au sprint, ce que je n’aime pas. Mais j’ai senti que ça n’allait pas tenir. Les autres sont revenus vers moi. Je savais qu’il allait falloir que je me place sur les derniers mètres. Je tourne derrière Artur Arutkin à l’avant-dernière bouée, je le double à la dernière. Ça marche ! je me suis pas mal entraîné ces derniers temps. Je n’ai sans doute pas fait les pauses qu’il aurait fallu avant les championnats de France, car je pensais beaucoup aux Mondiaux de Fidji (12-20 novembre). Je vais maintenant bien me reposer avant le départ. J’avais coeur de prendre ma revanche aujourd’hui. Hier (samedi), on a bien ramassé. Mais c’était tellement fun dans les vagues que je ne regrette rien. Même si je suis resté assez longtemps sous l’eau (rires). Aujourd’hui (dimanche), il fallait faire cette course sur le lac pour le côté convivial et le public. Même si je n’aime pas forcément l’eau plate. J’avais ma famille qui était là, ma grand-mère de 90 ans qui m’a vu passer tout près. Chapeau pour les championnats de France cette année : le downwind à Crozon en 14 pieds, la beach race samedi dans les vagues, la longue distance sur le lac aujourd’hui. Il y a des pratiquants qui font du lac toute l’année, il faut aussi penser à eux. On part dans une semaine pour les Mondiaux de Fidji. On a une équipe complète cette année et on vise le podium par nations. »